Procédure d'approbation de l'équivalence des niveaux de sécurité incendie. Pour prouver qu'une solution alternative garantit un niveau de sécurité équivalent à celui prévu par la législation, on fera appel en bonne partie à des techniques d'ingénierie du feu (Fire Safety Engineering). L'application de ces techniques doit se faire dans un cadre stricte.   Un tel cadre est décrit dans le DD 240-1 Fire Safety Engineering in buildings -Guide to the Application of Fire Safety Engineering Principles of de ISO/DTR 13387-1 Fire Safety Engineering -Part 1: The application of fire performance concepts to design objectives.   En grandes lignes ce cadre se résume aux points suivants: Appréciation qualitative du projet (avec définition des objectifs et des critères); Calcul quantitatif du projet; Vérifier si les objectifs sont réalisés (si non, adaptation du projet et nouveau calcul); Rapport et présentation des résultats. L'appréciation qualitative du projet :   L'appréciation qualitative du projet (QDR -Qualitative Design Review) implique les points suivants: définition des objectifs et des critères; description du projet architecturale ; caractérisation du bâtiment, des utilisateurs et de l'environnement, identification des dangers d'incendie et des conséquences, définition des scénarios d'incendie relevants ; description du concept de protection incendie.   Définition des objectifs et des critères Il est impératif de définir les objectifs et les critères d'acceptation dans le cadre d'une demande d'accord, afin de pouvoir vérifier si le concept de protection incendie est acceptable.   Description du projet architecturale Ces éléments font partie d'un dossier de permis de bâtir.   Caractérisation du bâtiment, des utilisateurs et de l'environnement L'appréciation qualitative prépare l'analyse quantitative et sert à fixer un nombre de paramètres (p.e. les charges d'utilisation, la charge calorifique, la température intérieure, le nombre d'usagers, le temps d'intervention des pompiers...). Il est important que tous les paramètres importants et leurs valeurs sont mentionnés dans la demande, car leurs valeurs doivent s'intégrer dans les méthodes utilisées.   Analyse du risque d'incendie Il faut définir où se trouvent les dangers d'incendie et quelles sont les conséquences éventuelles. L'analyse du risque d'incendie donne une aperçu général du bâtiment en tenant compte de : les sources d'ignition possibles, la nature des activités dans le bâtiment (p.e. soudure, cuisson, ...), les matériaux combustibles.   L'analyse du risque est nécessaire pour la fixation correcte des scénarios d'incendie.   Scénarios d'incendie A partir de l'analyse du risque un nombre réduit de scénarios d'incendie fixera le concept de protection et couvrira les risques relevants. On peut tenir compte des source de feu les plus plausibles ( p.e. un feu couvant dans un matelas, une explosion de poussières) mais les autres sources d'ignition à probabilité relevante doivent être vérifiées. Dans les scénarios d'incendie on peut tenir compte de l'effet des mesures de protection active.   Concept de protection incendie Le tout est intégré dans un concept de protection incendie, où on vérifie la cohérence des mesures de sécurité préconisées et où on decrit le fonctionnement des systèmes de protection. Le rôle et le fonctionnement des systèmes de protection incendie doit être détaillés. Analyse quantitative Afin de prouver que la solution alternative (i.e. le concept de protection final) est équivalente aux spécifications techniques, il faut calculer certaines choses suivant la méthode préconisée.   Il n'est pas très important quel modèle ou quelle méthode est choisie, pour autant que la méthode est fiable et applicable à la solution préconisée. Ainsi on ne pourra pas employer une méthode de calcul du temps de réponse de détecteurs de fumée pour des sprinklers ou pratiquer des paramètres "pre-flash-over" pour le calcul d'une résistance au feu. Vérifier si les objectifs sont atteints Une fois que les calculs sont exécutés, il faudra vérifier que les objectifs sont atteints.  Si oui, l'analyse est terminée et les résultats sont décrits dans le rapport. Si non, il faudra adapter le concept et répéter l'exercice pour le nouveau concept. Il va de soi qu'on ne peut pas adapter les objectifs aux résultats de l'analyse quantitative. Rapport et présentation des résultats Les résultats de l'analyse sont présentés dans un rapport qui mentionne: La méthode de calcul ou le modèle . les paramètres introduites l'explication des résultats des calculs  l'appréciation qualitative et l'analyse quantitative Ce mode de travail est illustré dans le schéma ci-joint . La méthode FRAME s'inscrit dans cette logique. Les objectifs de sécurité sont définis comme un niveau de sécurité satisfaisant pour les biens, les personnes et les activités , la stratégie et les moyens à appliquer sont définis en parcourant les feuilles de calcul, l'évaluation des résultats se fait en comparant les valeurs de risque calculées avec les valeurs à atteindre ( R < = 1) Comme la feuille de calcul permet de présenter trois variantes, le choix final et l'approbation du concept de sécurité se fait par l'approbation de l'une ou l'autre solution proposée et appuyée par le calcul.